Par Morgane Delattre

Editions : Jets d’Encre (1 mai 2021)

Nouvelles

ISBN : 9782355234439

Ma cote : 7/10

Ma chronique :

Dans ‘Démasqués’, j’aime à le souligner, Morgane Delattre brosse des portraits très justes de notre petit monde. Celui dans lequel vivent des êtres sensibles et des brutes, des écorchés et des écorcheurs, des chanceux et des perdants. Sous des cieux, en des temps et des lieux différents, les personnages sont croqués par l’autrice avec, on le sent, des yeux qui regardent et un cœur qui écoute et comprend.

Pourtant, je n’ai été que peu touché par les nouvelles de Morgane Delattre. Je me suis donc demandé pourquoi.

Son écriture est simple, abordable et sans fioriture encombrant le texte. Les histoires reflètent assez bien la vie, celle de monsieur et madame Toutlemonde. Un peu trop bien, peut-être. J’avoue que le titre du recueil m’avait laissé croire que les chutes seraient plus tranchantes, inattendues, étonnantes. C’est, en fait, le grand intérêt du genre Nouvelle que de surprendre en fin de parcours. Et c’est un art que de pouvoir tresser en si peu de mots et avec une poignée de personnages seulement une histoire qui se tienne assez droite pour être retournée en une phrase, une chute, un clap de fin. Mais c’est sur cette faim de culbutes que mon attente a butté. Je n’ai que très peu été surpris. Pour plusieurs de ces nouvelles, le masque a très vite été identifié et tombé. Dommage ? Pas nécessairement. Cela peut aussi être dû au regard assez semblable à celui de l’autrice que je porte moi-même sur le monde. (Sans pour autant avoir sa maîtrise de l’écriture)

Je m’en voudrais de ne pas souligner l’étonnante Tendre Charlotte, la nouvelle qui ouvre ce recueil tant elle est touchante dans sa construction et dans sa chute.  Un parfum amer, la nouvelle qui clôt le livre, est aussi un très bel exemple de la capacité de l’autrice à saisir un monde que d’aucuns préfèrent ne pas voir. 

Malgré la faiblesse des surprises, je pense que Démasqués, par Morgane Delattre, devrait toucher un public pour qui le terme Humanité a encore un sens et peut être un projet !

Ce qu’en dit l’éditeur :

Des retrouvailles tant espérées, un pressentiment inexplicable, une femme condamnée, une rencontre inattendue, une imagination débordante ; les apparences sont souvent trompeuses et derrière chaque évènement de la vie se cachent autant de vérités que d’interprétations. Ainsi, l’homme évolue dans un monde de faux-semblants, parfois manipulateur, parfois manipulé. Après tout, ne portons-nous pas tous un masque ?

Dans ce recueil de nouvelles aussi intrigantes que réalistes, Morgane Delattre dépeint avec justesse l’humanité dans tout ce qu’elle a de plus complexe et joue avec les émotions du lecteur, le laissant tantôt fasciné, tantôt indigné.

5 commentaires sur « Démasqués »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s