De Vivianne Cayol

EAN : 9791026271093


Éditeur : LIBRINOVA 

Ma cote: 6/10

Ma critique :

« Drôles de solitudes », de Vivianne Cayol, est une composition de nouvelles qui, toutes, se veulent actuelles, en lien avec les solitudes de notre époque ou, du moins, celles qu’on imagine telles. Plus encore, ce livre est une liste de quelques moyens à tenter pour échapper à ce mal du siècle, époque par excellence de la communication… et de la manipulation. On retrouvera, bien sûr, le suicide, par balle ou gaz, plus subtilement, l’humour et le détachement, la rupture et le ré-apprivoisement de la solitude avec un quasi-retour à la case départ. Les codes du genre Nouvelle sont respectés, peu de personnages, un temps de récit bref et linéaire, une géolocalisation limitée de l’action et une bascule de la situation qui veut faire croire en un renversement complet et à un changement de vie.

Les situations, souvent gentiment décalées, peuvent faire sourire. Parfois elles portent davantage à pleurer tant les moyens utilisés pour ne plus être seul semblent, dès le départ, voués à l’échec (Substitution d’un personnage à l’autre et mensonges répétés par messagerie vocale, fantasme d’une rencontre avec une éditrice et dispute dans un train qui aboutiront à la situation que tout le monde, bien sûr, aura devinée, …) L’exagération, le trop de trop, fait aussi partie des ficelles utilisées par l’auteur (lors d’un réveillon inoubliable) et si ces situations font naître des sourires, cela est dû à la nette capacité des lecteurs à sublimer le second degré du fond d’humour que tout le monde, même les plus désespérés dans leurs solitudes, est capable d’avoir. Mais pas de thème profondément humain abordé dans ces descriptions de la solitude, pas de vraie solution non plus. Bref, un recueil de nouvelles qui se lit pour ses chutes et sans déplaisir. L’écriture qui est annoncée ludique est fluide et accessible à tout un chacun. Le procédé de répétition (même situation écrite par chacun des personnages) est utilisé à bon escient, renforce la symbiose ‘pseudo-amoureuse’ entre les personnages et n’en rend la chute que plus nette et douloureuse. On sent, derrière la plume de Vivianne Cayol, une exercisation qui a porté ses fruits. De là à en faire un livre de chevet et une source de réflexions humaines profondes, il y a un pas que, personnellement, je ne franchirai pas. 

Ce qu’en dit l’autrice :

Résumé

Cette première aventure littéraire correspond à un désir de légèreté, d’écriture ludique, drôle et dynamique mais aussi de gravité comme peut l’être l’humour. 

Par le biais de 8 grandes nouvelles (ou 8 petits romans), des personnages étonnamment seuls au milieu des autres se dépatouillent comme ils le peuvent avec la vie, avec la mort.

2 commentaires sur « Drôles de solitudes »

  1. C’est vrai que la solitude est paraît il le mal le plus important de nos sociétés actuelles et encore plus depuis le covid où les gens doivent sans cesse s’isoler. Mais je ne vois pas trop comment on peut en rire ! La solitude est plutôt qqch de triste.

    Aimé par 1 personne

  2. @laboucheaoreille: D’accord, tout à fait, avec ton commentaire. Il y a des solitudes assumées, je crois, voulue et posant peu de problème à l’isolé. Mais il est vrai que les solitudes décrites ici sont problématiques. L’autrice annonce une écriture ludique. Je veux bien lui concéder, on sent qu’elle joue avec des consignes d’écritures qu’elle s’est donnée. Elle annonce aussi un côté humour. Pour ma part, je ne l’ai guère vu. A peine dans le décalage avec la réalité qui est tel qu’on peut décider de passer au second degré. Mais est-ce que cela apporte un plus au traitement de la solitude? Ma chronique fait plutôt état d’un manque, celui de la réflexion humaine sur ce ‘mal du siècle’.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s