De Anne Carpentier

Edition : Librinova (2020)

ISBN : 979 10 262 7271 7

Ma cote : 8 / 10

En bref : J’ai aimé ce livre (Documenté, engagé, inspirant, instructif et pertinent).

Ma chronique :

Avec ses 35 années d’expérience, Anne Carpentier, psychologue en France, est impliquée, avec compassion et techniques, dans l’aide à la réparation du présent et du passé des enfants et de leurs parents. Volontairement bienveillante de manière exclusive, son credo est que l’enfant qui va mal n’a besoin de rien d’autre que de se sentir aimé, valorisé et important aux yeux de ses parents (éducateurs, enseignants, famille… bref, tous ceux qui sont censés l’aider à grandir et à être ‘libre dans sa tête’).

Dans ce livre, court, efficace, pointu, documenté sans aucunement être rébarbatif, l’autrice nous partage les croyances fondamentales qui fondent sa pratique professionnelle teintée d’un humanisme évident. Et pour que le public qui n’a pas nécessairement un bagage en sciences de l’éducation, psychologie ou pédopsychiatrie, Anne Carpentier illustre ses propos avec des exemples très concrets tirés de sa pratique.

Elle aborde, sans effet de mode et sans culpabilité des parents, de nombreux cas de blocages qui pourrissent la vie de famille. L’enfant qui ne dort pas, ne mange pas bien, est agressif, enfermé dans un mutisme que personne ne comprend, ne parle pas, ne joue pas, ne communique pas, réussi mal à l’école ou s’étiole dans son milieu … Le travail de l’autrice, inlassablement poursuivi et enrichi de ses expériences, être à l’écoute, aider les enfants à ‘parler’, s’exprimer par le jeu, le dessin mais aussi et peut-être bien plus encore, aider les parents à regarder l’enfant qu’ils étaient et les parents qu’ils avaient, eux-mêmes ayant eu aussi des parents qui…  La transmission intergénérationnelle est toujours abordée sans recherche de fautes ou de comptes à régler. Seulement des liens à renouer, à tout le moins à connaître et comprendre.

Un vrai livre d’utilité publique. De belles pistes à mettre en œuvre par Monsieur et Madame Toutlemonde (notamment celle du p’tit quart d’heure’ que chaque parent peut offrir à son enfant). Et, en élargissant la zone d’intérêts, des thèmes qui devraient faire partie intégrante de tous les cursus de formation qui se chargent de l’encadrement, mieux, de l’accompagnement et de l’épanouissement de l’enfance, la famille, le présent perturbé des adultes trop souvent empêtrés dans des histoires du passé, non dites, refoulées, aux conséquences pourtant bien réelle sur le présent.

L’écriture est fluide. Suffisamment répétitive pour enfoncer le clou sans être radoteuse. Référencées en fin de livre, les sources sont identifiables et permettent de poursuivre la réflexion ou de cibler un aspect plutôt qu’un autre. Un partage d’expérience qui fait du bien et remet quelques idées en place !

Ce qu’en dit l’autrice :

Tout le malheur du monde est fait d’enfants blessés, on ne peut construire un monde heureux qu’avec des adultes à l’enfance heureuse. Ce constat d’une vie est à l’origine de ce livre. 

Après 35 ans de travail auprès d’enfants de tous âges et de leurs parents, une psychologue s’adresse aux parents dont la tâche est difficile mais décisive. Cet ouvrage leur donne des clés pour comprendre et agir, et leur propose en particulier, une méthode douce et simple à utiliser à la maison pour aider un enfant difficile ou en difficulté à s’épanouir, et établir une bonne atmosphère familiale.

Il parle aussi à tous les professionnels de l’enfance : garde d’enfant, hôpital, école, avec les mêmes mots clés : bienveillance et disponibilité.

Facile d’accès et concret, il s’appuie sur de très nombreux exemples issus des consultations, et de la pratique du métier.

Nous avons tous été des enfants, nous en avons eus, nous en désirons, nous travaillons auprès d’eux, nous en côtoyons, et enfin nous sommes curieux du psychisme humain… Cet ouvrage ne peut laisser personne indifférent. C’est mon vœu pour contribuer à une enfance heureuse, avec vous.

3 commentaires sur « Une enfance pour toute la vie »

  1. J’aime beaucoup le message de ce livre qui est finalement assez simple – et dans une certaine mesure facile à mettre en place (notamment le petit quart d’heure de pleine attention)

    J'aime

    1. Entièrement d’accord avec toi, Patrice. J’observe, chez ma fille que les enfants bénéficient quotidiennement de ces temps d’attention accordés par les deux parents. C’est un bonheur de les voir grandir dans cette confiance partagée et ce plaisir de vivre des joies ensemble.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s