CVT_Desolee-je-suis-attendue_1942

Ma cote: 6 / 10

Mon billet (d’humeur….)

Ce que je pressentais s’est produit dès les quelques premières pages.J’ai su que je connaissais le livre avant même de l’avoir lu et que ses personnages faisaient déjà partie d’une brochette de types de modèles prêts-à-lire et à être crus qui courent les livres et font tourner les pages et les rotatives de bien des maisons d’éditions tandis que tournent aussi trop vite les têtes des auteurs qui signent les manuscrits ! C’est parce que je savais tout cela, dès le début que j’ai aimé ce livre sans devoir le croire et lui consacrer une part de sérieux qu’il ne réclame pas. Ah, la douceur de se laisser bercer par des mélodies livresques aux thèmes connus, la félicité de parcourir sans même lire et d’en deviner l’histoire et son aboutissement sans l’ombre d’un doute, sans la moindre parcelle d’hésitation. On peut, enfin, se laisser moucher par des caricatures qui distillent quelques travers de notre époque et se mettre à ne guère aimer ceux qui plongent dedans, s’y complaisent, l’air de ne même pas savoir que l’auteur veillera, in fine, à les sortir de là! L’héroïne est énervante par son besoin de faire passer le boulot avant tout et de ne pas même imaginer qu’on puisse se donner à fond pour un métier qui peut devenir une passion tout en se donnant autant à fond pour une vie de couple, passion également et qu’un double à-fond de passion n’a rien d’incompatible avec la réalité de nos vies professionnelles et de nos vies relationnelles!
Ce roman vaut donc son prix de lecture facile, non transcendantale, qui peut distraire le lecteur de son stress habituel d’un voyage en train ou en avion, d’une attende prolongée dans une gare ou à une station de métro ou d’un temps à tuer devant un bon petit verre de blanc et loin des fadaises que débitent trop souvent les programmes TV, surtout en périodes de vacances scolaires.
« Désolée, je suis attendue » est la cavalcade effrénée d’une midinette stagiaire qui n’y connait rien dans le monde tueur de l’entreprise et qui tombe, apparemment sur un patron qui devine ses incapacités et s’empresse de l’embaucher. Son but? Inculquer dans cette friche vierge toutes les compétences nécessaires pour prétendre au rôle de tueuse dans le domaine de la consultance et de la création de dépendances créées de toutes pièces pour rendre l’entreprise conseil indispensable et incontournable dans le développement de ces niches économiques qui s’installent un peu partout.  La famille, c’est pas son truc, que chacun s’y débrouille mais, avant tout, que chacun soit hyper performant dans son domaine entrepreneurial!

Comme dans la réalité, il y a ceux qui espèrent, ceux qui désespèrent, ceux qui sont près à tout recommencer, ceux qui veulent tout laisser tomber, ceux qui ont des blessures, ceux qui en reçoivent, ceux qui attendent en vain le changement et ceux qui, sans l’attendre, ni même l’espérer, voient celui-ci frapper à leurs portes. Un livre fourre-tout, comme la vie! Un livre où seule la ténacité et les coups de mains du hasard dessinent de vastes projets pour améliorer le monde et les échanges qui s’y vivent!

Ce qu’en dit l’éditeur:

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.
Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

Les références:

Agnès Martin-Lugand

ISBN : 2266275135
Éditeur : POCKET (06/04/2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s