41kSyatpKIL._SX195_

Ma cote: 5/10

Ma critique:

Ce livre, envoyé par NetGalley, France et les Editions Harper Collins, a naturellement trouvé sa place sur ma pile des livres prometteurs d’un moment de détente entre deux lectures plus complexes.  D’entrée de jeu, j’ai eu quelques difficultés à entrer dans le récit du personnage Amber, tant les situations me semblaient répétitives et inutilement dites, redites et, une fois encore rappelées au lecteur comme s’il ne pouvait garder mémoire du caractère machiavélique du personnage.  Le deuxième personnage, étalon, mari parfait, richissime homme d’affaire était, à mes yeux, tellement carricatural qu’il ne pouvait que cacher une faille.  Ben oui, on est dans un thriller psychologique ou non!

La deuxième partie du récit, une fois la première couche sèche, en remet une nouvelle, dite de finition, qui ressemble en tous points à la précédente, hormis le fait qu’on brosse subtilement en croisant les personnages comme si le lecteur. C’est le point de vue de l’épouse ‘fadasse’ qui se transforme en une calculatrice froide et cynique, sa seule excuse étant qu’elle défend sa peau et le bien-être de ses enfants.

Bref, le trio infernal est une triplette de manip avait déjà oublié les traits psycho-patholiques des personnages. Bref, le lecteur ne peut oublier que, depuis une paire d’heures, il partage intensément la vie de trois manipulateurs de haut vol, c’est à qui perd gagne… mécanisme récurrent dans ce genre de littérature.

Alors, quel est l’intérêt du livre? Un, rappeler que ce genre d’homme existe et qu’il fait partie des nuisibles. Deux, tenter de faire croire qu’il y a une morale et qu’on ne peut voler impunément le mari de l’autre… Déjà moins vital. Trois, permettre au lecteur de se sentir heureux de ce qu’il a et le dissuader de toute course au fric et gens friqués… Le bonheur réside ailleurs! Je ne sais trop si c’est là le message profond de l’auteur. c’est ma conclusion … et je la partage!

L’écriture n’est pas désagréable, dommage qu’elle ne soit pas mise au service d’un meilleur suspense psychologique.

Note de l’auteur de ce billet: Contrairement à mon habitude de ne rien, ou si peu, dévoiler de l’intrigue même du roman, je me suis permis ici de transgresser allègrement cette consigne, l’éditeur ayant déjà tout dit sur la quatrième de couverture!

Ce qu’en dit l’éditeur:

Certaines femmes ont tout. D’autres n’ont que ce qu’elles méritent.

Daphne Parrish a, en apparence, une vie parfaite. Un mari richissime et attentionné, deux enfants, une maison magnifique. Amber Patterson, elle, en a assez de mener une existence qu’elle juge trop modeste. Misant sur l’empathie et la gentillesse de Daphné, qu’elle parvient à apitoyer grâce à des mensonges, elle devient rapidement sa confidente, presque un membre de la famille. Elle aussi, se dit-elle, a droit au conte de fée. Et rien ni personne ne pourra l’empêcher de le vivre, même s’il lui faut détruire celle qu’elle appelle désormais sa meilleure amie et faire imploser son couple. Mais tous ses efforts pourraient être réduits à néant si Daphné venait à découvrir son passé, qu’Amber a soigneusement enterré.

Les références:

Liv Constantine

ISBN : 1033901849
Éditeur : HARPER COLLINS (09/05/2018)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s