4155cGcPpsL._SX210_

Ce qu’en dit l’éditeur:

Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970. Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

« Ce best-seller, qui est devenu un manuel d’histoire en Allemagne, souligne qu’il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain. »
Philippe Vallet – France Info qu’en dit l’éditeur:

Paru aux Etats-Unis en 1981, « La Vague » est un best-seller, vendu à 1,5 millions d’exemplaires en Europe. Il fait maintenant partie des manuels scolaires dans les écoles d’Allemagne.
« La Vague » est basé sur une expérience réelle de cinq jours, menée pendant un cours d’histoire dans un lycée de Californie.
Alors qu’ils étudient la Seconde Guerre mondiale, les élèves s’interrogent sur la facilité avec laquelle le peuple allemand a suivi Hitler et les nazis. Leur professeur d’histoire décide alors d’appliquer certains principes du nazisme et ainsi donner à sa classe le sentiment d’appartenir à une élite : « Le pouvoir par la discipline ! Le pouvoir par la communauté ! Le pouvoir par l’action ! »

Ma cote: 8/10

Mon billet:

Ce roman ne date pas d’aujourd’hui, 1981! Un temps non suspect… Et pourtant, il dit si bien ce qui permet à un fanatisme de se développer: l’appartenance à un groupe, une élite, une possibilité confortable de faire l’expérience de ce que juge bon le Guide. ‘Si le guide l’a dit, si le mouvement le proclame, cela ne peut être que bon pour tous et donc pour moi! ‘ Une dépersonnalisation qui déresponsabilise tout en donnant un pouvoir collectif: nous, c’est nous, on a raison; les autres ont donc tort! On imagine la force que cela peut engendrer!
Ce roman m’a fait penser à un film que je donnais à voir à mes élèves (Le fils de mon voisin, dont j’ai perdu la référence) qui montrait combien la manipulation des jeunes désoeuvrés, paumés et sans avenir est facile. L’histoire se situait en Grèce,du temps du régime des Colonels. La même histoire existe, hic et nunc, dans nos cités, nos banlieues, nos quartiers. Si nous ne démontons pas ce mécanisme de la montée du fanatisme avec les jeunes dont nous avons la charge (comme parents, enseignants, citoyens), nous courrons à la reproduction de l’histoire.
Ce qui m’a paru intéressant dans ce roman de Todd STRASSER, c’est que la possibilité pour le professeur bienveillant, cherchant à bien faire, de se laisser lui-même prendre par la soif de pouvoir est bien réelle! Il y a donc urgence et danger de vouloir réagir à la montée des fanatismes de tous genres. Mais c’est l’urgence qui prédomine! Un livre à faire lire par tous nos jeunes et à débattre avec eux. Car s’ils sont des proies faciles à la manipulation, en même temps, ils ont la force et la volonté de rechercher une droiture dans notre Monde bancal!

Citations:

  • Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.
  • On est prêt, tout à fait prêt, on ne pense à rien d’autre, à l’intérieur de soi on est si vide, si nettoyé. On a atteint ce point en prévision duquel on s’est laissé ressourcer, prisonnier de sa bêtise et de sa confusion, de son appréhension et de sa teneur. On ne pense qu’à cette seule et unique chose. Un ordre, et ce qu’on fera ensuite sans hésitation. Tout ça fonctionne si parfaitement.
  • Cela commence par un jeu, et finis en dictature
  • En revanche, si votre expérience est réussie, et vous admettrez que c’est bien le cas, vous aurez appris que nous sommes tous responsable de nos propres actes et que nous devons toujours réfléchir sur ce que nous faisons plutôt que suivre un chef aveuglement; et pour le restant de vos jours, jamais, au grand jamais, vous ne permettrez a un groupe de vous posséder de vos libertés individuelles.

A propos de l’auteur: ^source Babelio] et le site personnel de l’auteur.

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 5/05/1950
Biographie :

Todd Strasser est né à New York et a grandi à Long Island. Il est allé au collège de New York pendant quelques années mais il n’y est pas resté.

Il est alors allé vivre en Europe pour devenir musicien dans les rues. Pendant ces années-là, il écrit des chansons, des poèmes et des lettres pour ses amis d’Amérique.

Après ces années passées en Europe il décide de devenir écrivain. Il retourne aux États-Unis et étudie la littérature et l’écriture. Après l’université, Todd travaille pour le journal Middletown Times Herald-Record près de New York pendant deux ans puis pour Compton Advertising à New York pendant un an. Il a écrit plusieurs articles et histoires courtes pour The New Yorker, The New York Times, Esquire et divers magazines.

En 1978, il vend son premier roman, Angel Dust Blues. Il utilise ses droits d’auteur pour établir « Dr. Wing Tip Shoo », une fabrique de fortune cookies ».

Sous le pseudonyme de Morton Rhue, Todd Strasser publie en 1981, sous le titre « The Wave » (« La Vague ») une adaptation romancée de l’expérience, basée non pas sur les notes rédigées par Ron Jones (que Todd Strasser reconnaît n’avoir jamais rencontré), mais bien sur le téléfilm (il s’agit donc d’une adaptation d’adaptation).

« La Vague », a inspiré un film allemand réalisé par Dennis Gansel en 2008, double lauréat des Prix du Film Allemand avec la médaille de Bronze dans la catégorie Meilleur film et la médaille d’Or décerné à Frederik Lau (Meilleur Second Rôle pour son interprétation de Tim). Le film a également été nommé au Festival du Film de Sundance (Grand Prix du Jury).

En 1990, Todd déménage encore. Il habite maintenant près de New York, dans le Comté de Westchester. Pendant les années qui suivent, il écrit de nombreuses adaptations de livres pour des films dont « Home Alone », « Free Willy », « Ferris Bueller’s Day Off » et « Jumanji ».

En 1993, il écrit « Help ! I’m trapped in my teacher’s body ». Le livre est un succès et il écrit 16 autres livres dont le titre commence par « Help! I’m trapped », et d’autres séries parlant de problèmes comme la drogue, l’alcoolisme et la violence à l’école suivent. Il a écrit plus de 140 oeuvres en tout.

Il vit à New York. Son site web personnel est :
http://www.toddstrasser.com

Il peut être intéressant de visiter le site de cet auteur:  www.toddstrasser.com et d’y découvrir, entre autres choses comment Todd Strasser est devenu Morton Rhue…

Les références:

Todd Strasser
Aude Carlier (Traducteur)

ISBN : 2266185691
Éditeur : POCKET (19/02/2009)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s