de Marie Tibi

Illustration: Marie Flusin 

EAN : 9791097284336
32 pages

Edition: ORSO ÉDITIONS (04/11/2021)

Ma cote: 10 / 10

Ma chronique:

Un magicien, ce Papi Gaspard, comme tous les papys, non ? Non, lui, il est vraiment extraordinaire. Quand Valentine, sa petite-fille débarque chez ses grands-parents, il fait un temps à ne pas mettre un enfant dehors. Papi Gaspard, l’original, propose de sortir tout de même, l’occasion pour lui de faire découvrir son grand parapluie noir. Et la mamy leur souhaite non pas bonne promenade mais bon voyage… Est-ce que l’âge avancé dérange à ce point les cerveaux ?
Peu importe, Valentine, encouragée par la promesse d’un bon goûter quand ils rentreront, offre toute la confiance qu’un enfant peut avoir pour ses grands-parents et sort sous les bourrasques de pluie !
Quelle joie ! Papi a ouvert la toile et les voilà qui sont emportés vers des pays merveilleux, une découverte du monde dans la pleine lumière des soleils au coeur partagés. Un monde fantastique s’offre à eux et solidement accrochés l’un à l’autre, ils vont de découvertes en découvertes, de bonheurs en plaisirs, de complicités en souvenirs à partager avec Mammy autour d’un bol fumant de chocolat chaud.
Le dessin de Marie Flusin est clair, coloré. Il prête à la rêverie et à la construction de l’imaginaire de tous les ‘Et on disait que…’ permettant d’échapper à la grisaille des jours et à sourire au monde qui s’offre à nous.
Marie Tibi, la scénariste est un puits sans fond de tendresse, d’optimisme et de partage de cette découverte du monde par l’imaginaire de nos petites têtes blondes. J’ai eu le plaisir de découvrir ce livre, mes deux petites-filles sur les genoux. Un bonheur que le Pilou que je suis n’oubliera pas de sitôt. Et depuis, quand elles viennent à la maison, le livre est repris par elles et les genoux d’un adulte sont toujours là pour les accompagner en voyage avec le grand parapluie noir de papi Gaspard.
Merci aux éditions ORSO et à Babelio qui m’ont offert ces moments bonheurs ! (Et mille excuses pour le temps mis à poser ma critique … mais la santé d’un papi a parfois des accrocs dont le parapluie noir ne protège pas trop !) Mais, je l’affirme haut et clair, c’est avec des livres comme celui de Marie Tibi et des illustrations de Marie Flusin qu’on remonte les pentes vers les sommets de l’art de vivre dans l’imaginaire et la complicité avec nos petits-enfants.

Ce qu’en dit l’éditeur:

Valentine, en vacances chez ses grands-parents, s’ennuie. Aussi, son papi Gaspard lui propose, malgré la pluie, d’aller faire un petit tour. A peine dehors, sous les grosses gouttes, le grand père ouvre son grand parapluie noir. Il se passe alors une chose incroyable…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s