De Francis Tabouret

Editions : P.O.L.

ISBN : 978 2818 043 851

152 pages

Ma cote : 9/10

Ma chronique :

Traversée est un livre court (152 pages) mais ô combien dense ! Tout y est gigantesque et réduit, silence et vacarme, paroles intérieures et regards partagés. Avec Francis Tabouret, on part au large, on quitte le port de nos connaissances établies et, avec les 12 chevaux, les 8 taureaux et les 15 moutons qu’il convoie, on suit l’auteur dans son métier premier qui est steward équin, livreur, soigneur de bêtes qu’il accompagne dans les soutes des avions, partout dans le monde et à dix mille mètres d’altitude ou, comme cette fois-ci, sur un cargo qui rejoint les Antilles.  

Francis Tabouret nous permet de rentrée avec lui dans le minuscule enclos, fait de conteneurs, au cœur d’un bateau d’où il faut lever les yeux pour imaginer un bout de ciel. C’est dans cette curieuse cour de ferme qu’il assure tous les jours les soins à ses compagnons de voyage. Mais il nous entraîne aussi dans l’immensité de ce porte-conteneurs. Le gigantisme à l’état pur et la miniaturisation des espaces dévolus aux travailleurs de cette cité ! On y entend le bruit de la salle des machines, le silence du carré où les repas se prennent. On y croise bien des langues et les coutumes des marins de nationalités différentes. Et quand les regards sont portés sur le même horizon depuis une passerelle ou un poste de commande, on ne sait trop s’il y a connivence et partage et si c’est d’espérance ou de fatigue.

Le récit est à la fois centré sur le soin des animaux dans des conditions qu’on ne peut imaginer, mais aussi sur le quotidien des matelots qui travaillent dans des conditions ahurissantes, bien loin des méditations poétiques que nous pouvons formuler lorsque, d’un bord de mer, nous voyons partir des bateaux vers le large. Et c’est pourtant dans cet enfer que Francis Tabouret trouve le calme et la sérénité pour écrire. Traversée est un carnet de voyage, un carnet comme je n’en avais pas encore lu. Mystérieux, troublant, empli d’enseignements et de réflexions philosophiques transposables dans à terre.

Tous les amoureux de la mer et les rêveurs aux voyages devraient aimer. Tous les amis des animaux curieux de connaître comment ils sont convoyés aussi. Une belle très belle découverte.

Merci à Madame Lit dont le défi littéraire proposait ce mois de septembre de découvrir un Prix Senghor. Francis Tabouret a reçu ce prix Senghor du premier roman francophone et francophile en 2018 avec cet excellent récit.  

Ce qu’en dit l’éditeur :

Francis Tabouret exerce un curieux métier : il est convoyeur d’animaux à travers le monde…en avion, en bateau, il veille au bon acheminement de chevaux, principalement, mais aussi de moutons, de vaches, de taureaux…
Le voyage dont il est question ici a eu lieu fin 2014, à bord du porte-conteneurs Le Fort Saint-Pierre et le texte raconte le quotidien du narrateur et celui des animaux dont il a la charge, de la nourriture à la santé. C’est une observation de tous les instants. Le moindre tressaillement, le changement de comportement d’une bête peuvent être révélateurs d’un début de maladie, d’une déshydratation dangereuse, etc. Et puis il y a la vie à bord, l’équipage, la place respective des uns et des autres, les rituels, les préséances.
L’une des principales raisons pour lesquelles Francis Tabouret fait ce métier de convoyeur d’animaux est qu’il l’amène en des lieux qui l’intéressent ou l’étonnent – certains pays, les tarmacs, les bateaux, la route par exemple -, qu’il lui permet de découvrir le monde avec une part d’aléatoire.
Il y a, d’un côté, le hasard des destinations qu’il ne choisit pas forcément et, de l’autre, certains choix qu’il fait, comme celui d’embarquer sur un porte-conteneur pour traverser l’Atlantique. Ces voyages et l’écriture sont liés. Les uns servent aux autres. Ils s’entraident. L’écriture est une façon d’enrichir le présent de ces voyages, tandis que ces voyages lui permettent de donner corps à son envie d’écrire. 

3 commentaires sur « Traversée »

Répondre à Madame lit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s