de Shane KUHN

ISBN : 2823821937 

Éditeur : 12-21 (05/03/2015)

Ce qu’en dit l’éditeur:

La première mission de John Lago, le héros stagiaire-tueur à gages cruel et attachant d’ Un Stagiaire presque parfait de Shane Kuhn.

Ma cote: 3 / 10

Mon billet:

Découvrez l’histoire avant l’histoire! Ou comment amorcer la pompe en offrant une bande annonce d’un roman réédité en format poche en mars 2015. Cette ‘préface’, ce pré-texte met sous les projecteurs l’apprentissage du métier de John Lago, futur vrai tueur à gages, anti-héros, potache et décalé qui fera frémir son public dans « Un stagiaire presque parfait » qui s’est aussi appelé « Guide de survie en milieu hostile » lors de sa parution chez Sonatine (2014).

Certains trouveront ce tueur caricaturé avec brio et ‘trop vrai’ dans l’auto-dérision qui se dégage de ce personnage. D’autres n’y verront qu’un plouc dépourvu d’envergure, de caractère et de raison mais aimant le sexe, ses rêves, ses jeux et ses tentations. Pour ma part, je relève plutôt de la seconde catégorie. John Lago ne m’a pas touché!

Mais comme le tueur est sensé être toujours en formation, l’auteur pourra miser sur une série de ratages obligeant son pistolet à réessayer plusieurs fois la mise à mort qui aurait dû être nette, propre et fulgurante. le tout offrira alors 167 petites pages qui donneront – ou pas – envie de suivre les missions fantasques de John Lago, héros de Shane Kuhn.

Bon, c’est vrai, ma critique ne porte pas bien haut ces deux titres qui, in fine, ne font qu’une seule et même histoire. Permettez-moi, dès lors de vous rappeler ce que disait l’éditeur pour attirer le lecteur vers ce stagiaire presque parfait: « Le stagiaire se caractérise par son insignifiance. On lui demande d’être corvéable à merci, mais pour le reste personne ne lui prête attention. Passant facilement inaperçu, le stagiaire est ainsi un parfait assassin en puissance. C’est la raison pour laquelle, depuis une dizaine d’années, John Iago enchaîne les stages en entreprise afin d’éliminer les cibles qu’on lui assigne : quelle meilleure couverture, en effet, pour un tueur à gage ? Ainsi vient-il tout juste de rejoindre l’un des plus grands cabinets d’avocats new-yorkais avec pour mission d’assassiner un des associés. À ses heures perdues, John a décidé d’écrire un Guide de survie à l’intention des jeunes stagiaires, illustré d’exemples tirés de sa propre expérience. Ce qui lui permet de donner quelques précieux conseils aux nouvelles recrues de Human Resources, Inc, la mystérieuse organisation qui l’emploie, spécialisée dans l’entraînement et le placement des  » stagiaires « . le problème, c’est que John n’est plus au top de sa forme. À chacun des trente-quatre meurtres qu’il a commis, quelque chose est mort en lui. Et, alors que l’heure de se retirer du jeu a sonné, la mission qu’on lui a confiée va s’avérer la plus dangereuse et la plus inattendue de toutes. »

Si, si, on parle tous du même livre! Alors, qui suivre? A vous de choisir! Et rappelez-vous que, quand je n’accroche pas à une histoire, ce n’est pas pour autant qu’elle est mauvaise. J’ai aussi mes faiblesses comme lecteur!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s