téléchargement

 

Ma cote: 9/10

Mon billet:

Ce livre est bien plus riche que bon nombre de ces bouquins traitant le « savoir vivre » ou prétendant donner, enfin, le « mode d’emploi » indispensable pour sauver la planète. La force de ce livre est de ne pas placer l’Homme au centre d’un monde à exploiter de manière durable, respectueuse et, néanmoins, tueuse!
Satish Kumar se révèle être, à la fois, détenteur d’une connaissance approfondie des traditions hindoues et nourri d’une très bonne connaissance des mécanismes économiques passés, présents et à venir. Il a observé, médité et analysé les mécanismes de recherche de pouvoir que l’espèce humaine et les religions mettent en place pour auto-justifier la fonction de prédateur qu’elles se donnent pour imposer à la Terre la violence de l’exploitation dont elle est victime.

Très justement, très humblement, Satish Kumar nous rappelle qu’on n’a rien à apprendre sur la Terre, qu’elle n’est pas un objet d’étude, d’analyse et d’exploitation. Par contre, il nous dit que nous avons tout à apprendre de la Terre. Nous sommes particules de cette dernière, poussières bénéficiaires de ses bienfaits.

Avec beaucoup de référence, toutes très simplement exposées, il nous invite à méditer cette trilogie qui compose la Terre, l’Âme et la société. Une telle trilogie ne demande aucun sacrifice. Nous n’avons rien à obtenir d’elle en se targuant d’une méritocratie que nous revendiquons souvent à outrance: la richesse issue d’un ‘travail d’exploitation’ de la Terre et de ses bienfaits ne vaut rien! L’exploitation de matières premières, et bien souvent de main d’oeuvre ne mérite aucun salaire, aucune considération. Avant même que nous ne bougions le petit doigt pour la Terre, elle nous a déjà tout donné et se montre prête à poursuivre ses dons, même lorsqu’elle soumise à nos excès de violence à son égard.

La Terre est ce monde dont nous sommes. Cette entité dont nous ne sommes qu’une particule de poussière, fragment d’éternité. En acceptant de reprendre la place qui est la nôtre, ni plus haute, ni plus basse, ni plus digne, ni plus misérable, simplement ‘autre’, nous serons à même de soigner l’âme, l’anima qui nous donne de vivre en pleine conscience. Et, ce faisant, notre agir pour la société ne pourra être que bénéfique pour nous, les autres, la Terre.

Ce livre, recueil de sagesse, ouvre à des possibles, à des réflexions que l’Homme doit se poser. C’est une invitation à advenir. Une promesse de lendemain.

A lire, à méditer, à mettre en oeuvre…

Ce qu’en dit l’éditeur:

Bien au-delà d’un simple manifeste écologique, un guide lumineux qui ouvre la voie vers un monde meilleur, plus solidaire et plus heureux…
Trier ses déchets, manger bio et local, pratiquer le covoiturage… Depuis quelques années, ces réflexes écologiques ont intégré notre vie. Pourtant, entre nouvelles pratiques, modes en constante évolution et injonctions permanentes, nous sommes encore trop souvent démunis face aux défis environnementaux. Comment faire en sorte que les choses changent vraiment ?En cultivant un nouvel équilibre entre la Terre, l’Âme et la Société.

C’est en effet à partir de cette trinité inspirée de la Bhagavad-Gita hindoue que Satish Kumar, ancien moine jaïn et infatigable disciple de Gandhi, a développé une approche de l’écologie basée non pas sur la peur et l’urgence sanitaire, mais sur une vision globale et spirituelle de notre place dans l’univers. Car ce n’est qu’en prenant conscience de notre totale dépendance à l’égard de la nature et des autres espèces que nous pourrons sauver la planète et construire un futur viable.

 

Les références:

Satish Kumar

ISBN : 2714475698
Éditeur : BELFOND (20/09/2018)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s