Coyottes… confirmation d’un auteur à ne plus suivre.

Coyotes

Ce qu’en dit l’éditeur:

Dans le désert qui borde le Mexique et la Californie, tout a un prix. Cela, Nita Morales le sait mieux que personne : depuis six jours, cette femme d’affaires verse une rançon à un homme qui prétend détenir sa fille Krista en otage. Mais que faisaient cette étudiante américaine et son petit ami dans un lieu aussi dangereux ?
Pour justifier son tout récent titre de « Meilleur détective du monde », Elvis Cole prend l’enquête en charge et s’aventure dans la tanière des coyotes et des bajadores, les tortionnaires de la frontière…
Mais si cette fois, le célèbre privé était allé trop loin ?

Mon avis: 3/10

Mon avis:

Coyotes, un roman signé CRAIS. A peine un bouquin, certainement pas un bon policier! Le thème principal est la lutte qui oppose les cartels gérant l’immigration clandestine du Mexique vers les USA et les intermédiaires-gangs de toutes sortes qui volent les migrants aux premiers pour faire cracher les familles contactées avant de tuer les migrants ne rapportant plus assez. Sordide, même si plausible, cet aspect est traité dans la cruauté, le vocabulaire ordurier et la caricature des personnages qui les rendent tous peu crédibles. Aussi bien les voyous que les bons.
La structure même du récit est assez opaque. Hors chronologie, elle met le spot tantôt sur l’un, tantôt sur l’autre et n’aide en rien à une lecture fluide.
Bref, un CRAIS de trop, un auteur à retirer de mes lectures.

Citations:

Aucune … Rien ne vaut la peine d’être retenu.

A propos de l’auteur:

Robert CRAIS est né en Louisiane et vit en Californie. Il a été scénariste pour des séries télévisées comme La Loi de Los Angeles et Hill Street Blues. Avec L.A. Requiem, Indigo BluesUn ange sans pitiéOtages de la peur – adapté au cinéma en 2005, avec Bruce Willis dans le rôle principal –, Le Dernier DétectiveL’Homme sans passéDeux minutes chronoMortelle protectionÀ l’ombre du malRègle numéro un, La Sentinelle de l’ombre (tous publiés chez Belfond et repris par Pocket) et Meurtre à la sauce cajun – paru aux édition du Seuil en 1998 et réédité chez Belfond en 2013 – il s’est imposé parmi les plus grands noms de la littérature policière d’aujourd’hui, à l’égal d’un Ellroy ou d’un Connelly.  C’est du moins ce que dit de lui la biographie empruntée à www.lisez.com/auteur/robert-crais …  Pour moi qui  apprécie Ellroy et Connelly, il y a, dans cette présentation de l’auteur CRAIS, quelques exagérations que je suis loin de partager.

Les références:

Robert Crais

ISBN : 2266249398
Éditeur : POCKET (09/10/2014)

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :