Surmonter les épreuves, Aimer à nouveau la vie

De Dorothée Leurent

Préface : Patrick Poivre-D’Arvor

Edition : Le courrier du livre (octobre 2020)

ISBN : 9782702917848

182 pages

Ma cote 10 / 10

Ma chronique :

Publié par ‘Le courrier du livre’ (groupe Trédaniel), l’objet-livre est particulièrement agréable à manipuler. Finement décorée d’un feuillage stylisé, la couverture est douce, chaude au toucher. Par les choix esthétiques de sa composition, elle invite le lecteur à se mettre doucement en chemin vers la résilience. Ce livre ne se dévore pas, il se déguste avec lenteur et se met dans nos pas pour cheminer à notre rythme vers une joie profonde et authentique. Car, quand le bonheur n’est plus à l’ordre du jour, l’éclaboussement d’un instant de joie peut ensoleiller nos nuits. Formule littéraire, phrase passe-partout des vendeurs de vents, de croyances ou de fausses espérances ? Pas du tout. Dorothée Leurent, nous partage un état de conscience, fruit de son propre cheminement et elle l’enrichit des multiples rencontres qui lui ont été offertes par des personnes ayant été confrontées à l’inacceptable, cet indicible que la vie dépose parfois à nos pieds, le plus souvent sans prévenir.

Face aux épreuves à surmonter, à aucun moment, le livre ne démentira l’humble humanisme de son autrice, sa bienveillance et son envie profonde de mener à la joie ceux qui souffrent. Qu’on se le dise, Dorothée Leurent peut se permettre de parler, elle a connu le drame d’une perte qui endeuille le quotidien. Mais plutôt que de ‘prendre la parole’ et de nous asséner un discours moralisateur, voire culpabilisant, ou de nous perdre avec des théories fumeuses ou des constructions psychologiques d’experts inaccessibles ou de comptoirs sans fondement, l’autrice ‘donne la parole’. Elle invite des personnalités connues qui, toutes, ont vécu une fêlure dans leur vie.

Et elle leur demande de nous parler de tristesse mais de joie aussi, de détresse et de courage, d’abîme et de remontée, de perte de sens et de création de projets éminemment porteurs de sens. Bref, au-delà de ces rencontres qu’elle cadre avec justesse dans l’histoire de l’humanité et de la résilience, Dorothée Leurent nous ouvre un chemin « pour passer d’une mémoire souffrante à une mémoire de la souffrance ». Je dirais aussi pour ouvrir un chemin qui nous aide à arrêter de ‘faire mémoire’ du malheur et d’une souffrance qu’on rumine, ressasse et qui nous englue dans le passé pour nous mener vers la conscience du chemin parcouru pour, aujourd’hui, vivre encore, accepter de vibrer pour la vie et de se donner pour que le bonheur puisse encore advenir pour nous et les autres. Il n’est pas question d’oublier, d’effacer, de nier. Mais on peut dépasser l’immobilisme dont le malheur peut nous affecter, rebondir, à nouveau faire jaillir une source de vie, accueillir la joie, ses éclats qui nous restaurent, nous re-suscitent. Retrouver une sérénité qui ne nie rien, surtout pas le malheur mais qui lui donne une juste place et prendre à bras le cœur cette force qui nous pousse à vivre en harmonie avec nous-même et donc avec les autres.

Préfacé par Patrick Poivre-d’Arvor, « Les chemins de la résilience », sous-titré ‘Surmonter l’épreuve, aimer à nouveau la vie’ est à recevoir comme un cadeau dont on a envie de faire profiter les autres.  

Merci à Babelio pour cette Masse critique et à l’autrice pour la gentille dédicace qu’elle a posé sur le livre à mon intention. Oui, Dorothée Leurent, ce livre m’a emporté vers la joie et l’envie d’expérimenter, un peu plus encore, les chemins de la Résilience. Un immense merci à vous.

Ce qu’en dit l’éditeur :

De l’histoire de la résilience illustrée par le parcours de grands hommes, tels que Victor Hugo ou Gustav Mahler, mais aussi par celui de personnalités marquées par un traumatisme, une cassure ou un deuil, cet ouvrage témoigne de la façon dont les êtres, confrontés à l’épreuve de la douleur, activent ou non leur force de vie. Si les plus grandes meurtrissures font aussi les plus belles résiliences, ces quarante leçons de vie, passionnantes et inspirantes, nous emmènent tout doucement, timidement, sur le chemin de la joie, malgré nous, malgré tout…

Autrice :

Préfacier Auteur Dorothée LEURENT a débuté comme rédactrice dans de grands groupes de presse, puis, après son mariage avec Jacques Séguéla, s’est tournée vers la production radio et la publicité. Dévastée par un deuil, elle est partie vivre quelque temps en Inde d’où elle est revenue avec un nouvel état de conscience. Elle le partage désormais à travers ses livres, qui racontent les chemins de la résilience.

Ce livre raconte comment certains êtres ont puisé dans leurs ressources intérieures, le courage, l’audace et l’envie, de surmonter les épreuves. Huit interviews de personnalités – Stéphanie Fugain, Patrick Chesnais, Albina du Boisrouvray, Elisabeth Depardieu, Patrick Poivre d’Arvor, Davina Delor, Latifa Ibn Ziaten, Nadine Trintignant, Albert Moukheiber, Jacques Lecomte –, 30 témoignages de célébrités et deux interventions de scientifiques, illustrent parfaitement, le concept de la résilience.

2 commentaires sur « Les chemins de la résilience »

Répondre à Madame lit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s