De Zadie Smith

ISBN : 978 2072 701 708

Éditeur : GALLIMARD (16/08/2018)

Ma cote : 8 / 10

Mon avis:

Avec Swing Time, Zadie SMITH signe son sixième titre traduit aux Editions Gallimard. Jamaïcaine par sa mère, anglaise, par son père, Zadie Smith a une plume se réclamant résolument du monde entier. Aussi légère, fine et stylée que le millefeuille qu’elle nous présente dans ce roman qui tient, à la fois, de la recherche d’amitié et d’amour, de la quête des rêves d’enfant, des relations mère-fille, parents-enfants mais aussi des relations internationales, envies ou besoins migratoires des populations d’Afrique.

Avec une écriture qui développe sans cesse les tensions humaines, Zadie SMITH nous entraîne d’un pas de danse à l’autre. Toujours hors des danses conventionnelles que la bienséance occidentale et la pensée des nantis voudraient voir en place, elle opte résolument pour l’ouverture au swing : Swing Time, il faut que ça bouge !

On parcourt donc la vie de deux enfants, deux gamines à la fois semblables par leur vie de quartier et différentes par leurs cultures familiales. L’une, plutôt ‘Groseille’ veut danser, imposer sa danse, sa personne. L’autre, plutôt ‘Lesquenoy’, admire Fred Astaire, a une jolie voix mais les pieds plats. L’amitié pouvant se construire sur la différence, elles tenteront l’aventure.
De l’enfance à l’adolescence, et jusqu’à à l’âge adulte, elles poursuivront une relation tressée de complicités, de fourberies, de disputes et de trahisons. La danseuse sera une étoile éphémère dans le monde du spectacle, l’autre l’assistante d’une vedette adulée des clips vidéo. Chacune suivant une trace qui n’est pas en réelle compatibilité avec son désiré.

Dans ce roman à entrées multiples, on se confrontera aussi à la tension existante entre les besoins, les problèmes des peuples pauvres et la vision clé sur porte, prêt-à-porter qu’en ont trop souvent les nantis des pays riches. Faut-il prendre appui, ou non, sur les politiques mises en place, celles du Nord comme celles du Sud ? Ne vaut-il pas mieux se départir d’eux et réaliser des micro-projets locaux, même sans trop connaître le milieu, les règles, la culture de ceux qu’on prétend aider ?
Une nouvelle tension sera développée à propos de la distance optimale entre mère et fille, entre la députée représentante d’une région et les besoins du Monde, entre la réalité de la vie et les rêves qu’on se construit le plus souvent sur base de renseignements tronqués, de vérités mensongères, d’omissions ou d’occultations de ce qui fonde la vie. Cette vie qui est tout … sauf un long fleuve tranquille.
Avec Swing Time, traduite ici de l’anglais par Emmanuelle et Philippe Aronson, Zadie SMITH nous propose un roman d’initiation, une vue, certes cadrée dans le rétroviseur de notre temps, mais aussi une magnifique perspective sur les questions d’avenir aux quelles il nous faudra répondre si on veut que cela swingue, que le Monde danse, que les choses bougent !

Ce que l’éditeur en dit:

Deux petites filles métisses d’un quartier populaire de Londres se rencontrent lors d’un cours de danse. Entre deux entrechats, une relation fusionnelle se noue entre elles. Devant les pas virtuoses de Fred Astaire et de Jeni LeGon sur leur magnétoscope, elles se rêvent danseuses. Tracey est la plus douée, la plus audacieuse mais aussi la plus excessive. Alors qu’elle intègre une école de danse, la narratrice, elle, poursuit une scolarité classique au lycée puis à l’université, et toutes deux se perdent de vue.
La plus sage devient l’assistante personnelle d’Aimée, une chanteuse mondialement célèbre. Elle parcourt le monde, passe une partie de l’année à New York et participe au projet philanthropique d’Aimée : la construction d’une école pour filles dans un village d’Afrique. Pendant ce temps, la carrière de Tracey démarre, puis stagne, tandis que progresse son instabilité psychologique. Après une série d’événements choquants, les deux amies se retrouveront pour un dernier pas de danse.
Roman d’apprentissage et de désillusion, le cinquième roman de Zadie Smith opère également une réflexion sur le racisme, l’identité, le genre et la célébrité, avec beaucoup de rythme, d’humour et d’émotion.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s