de Solène Bakowski

Edition: BRAGELONNE (14/03/2018)

ISBN: 9791028107093

Ma cote: 10 / 10

Mon avis:

Un coup de cœur ! Merci à NetGalley, aux éditions Bragelonne et à l’auteure Solène BAKOWSKI de m’avoir permis de découvrir ce roman. Un coup de cœur mais aussi, indubitablement un coup au cœur ! Car ce roman frappe fort, juste et se révèle douloureusement plus que plausible, dramatique.

Solène BRAKOWSKI excelle dans la mise en place de personnages qui, pétris de bonnes intentions, se laissent mener par leurs vies, réelles ou fantasmées, jusqu’aux points de rupture qui les entraînent, eux et leur entourage, dans des bascules terrifiantes, abyssales et sans retour ! Car, quand le quotidien semble vouloir durer l’éternité, chargé du poids de tous les choix ratés qu’accumulent une vie, peut-on un jour se remettre à vivre debout ?

C’est avec une écriture fluide mais ciselée, que Solène BAKOSWKI nous livre un petit bijou de récit, diamant aux reflets multiples marqués du sceau des routines, des abandons et des désespérances de petites vies médiocres alimentées de lâchetés, de mensonges et de compromis nauséeux. Et pourtant, toujours l’amour est là, fondement des choix, pilotis des bonnes intentions qui poussent la vie au dérapage, à la haine, à l’envie de meurtre !

Experte en traduction des psychologies complexes qui fondent l’individu, Solène BAKOWSKI expose, dans son roman, des personnages aux ressorts complexes, hauts en couleur, profonds de justesse mais, le plus souvent, estropiés d’une possible communication salvatrice. Outre Mati, le personnage central, Rémi étonne mais tient ses promesses. Très vite, il devient un des pivots de ce récit.  

En un dosage parfaitement équilibré, l’auteure nous conte la vie et ses personnages bourrés de convictions, de bassesses, de jugements à l’emporte-pièce et de volontés désespérées d’aider Mati à rester la tête hors de l’eau alors que sa vie la submerge, l’engloutit et l’enfonce vers le néant.

Une lecture à recommander sans réserve !

Citations:

  • Quand elle sourit, Magali, elle attrape tout le soleil.
  • La pluie pilonne les parapluies pressés d’en finir, des talons battent la mesure de pas tourmentés.
  • Si le destin nous précède, l’existence n’est qu’un puzzle : aucune pièce n’est laissée au hasard, rien ne manque à l’illustration finale.
  • Ne peut-on juste être heureux d’être ici et maintenant ? Profiter du moment présent, respirer l’air qu’il nous est donné d’absorber sans penser qu’un jour il nous sera compté ; se foutre éperdument du futur, n’avoir aucun espoir, n’en avoir pas besoin, prendre la vie pour ce qu’elle est, et l’aimer, l’aimer éperdument.
  • « Que la douleur, elle n’aime pas trop les mots, qu’ils lui font peur à cause du pouvoir qu’ils ont sur les gens et sur les sentiments. Magali, ma maîtresse, elle ajoute que la peine est moins lourde à porter, qu’elle est même toute rabougrie quand on la raconte. C’est comme de la magie. »
  • La haine est une araignée qui entoile tout et tout le monde, elle ne s’encombre pas de demi-mesure.

Ce qu’en dit l’éditeur:

« Tous passeront à côté du sacrifice de l’un, de la confiance aveugle de l’autre, tourneront le dos à cet amour dingue, car c’est de ça qu’il s’agit, cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d’une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires. »

Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école. On imagine le pire, évidemment. Et le pire se produit. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ?

Le nouveau roman de Solène Bakowski nous offre, avec une ampleur et une acuité décuplées, le frisson gorgé d’amour qui a fait de son premier roman, Un Sac, un livre inoubliable.

« Un roman d’une noirceur folle, traversé de moments de grâce. Épatant. » Michael Mathieu – Librairie de Paris
« Un vrai coup de cœur. » Livres Addict

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s