Par Jo Nesbo

Edition: Gallimard (9/02/2017)

ISBN: 978 2072 708 168

Ma cote:

Mon avis:

Le premier Jo NESBO que je lis … et donc, pour ceux qui me connaisse, pas le dernier! Même si – ou plutôt justement parce que – j’ai été déçu autant par l’écriture que par l’intrigue et le peu de densité personnelle des protagonistes. Peut-être est-ce le fruit d’une traduction qui aurait pu choisir davantage ses mots, ses images? Je n’en suis pas sûr…
L’écriture me semble inutilement découpée (51 chapitres) dont certains me semblent apportés bien peu d’éléments à la résolution de l’intrigue, comme s’ils n’étaient là que pour permettre l’injection du sexe dans les proportions présupposées utiles au genre! La prise de possession d’un nouveau bureau par l’une comme l’interrogatoire mâtant l’auto-massage d’une autre n’apportent rien!
L’intrigue est suffisamment compliquée pour que le livre nécessite 600 pages mais en même temps assez limpide pour très vite comprendre que l’auteur veut nous amener… juste ‘à côté’ de ce que son écriture laissait entendre au chapitre précédent. Vous vous attendez à être sûr que c’est lui le tueur de flic? Passez donc votre chemin, en voilà donc un de plus à écarter! Vous pensez être à une cérémonie en continuité avec l’épisode précédent, c’est donc de tout autre chose qu’il s’agit. Et tous ces effets sont amenés sans subtilité d’écriture, donc sans surprise pour le lecteur.
Enfin, les personnages me semblent assez caricaturaux sans originalité. Soit un flic est alcoolique, soit il mène son combat AA avec difficulté. Le chef semble mafieux, le politique a derrière lui des casseroles, le bon a sa zone d’ombre et l’amour est toujours perturbé. Enfin, cherchez au plus près … vous trouverez la limpidité des personnages et, pour le même prix, la pensée magique de Harry Hole, sans qui les choses ne seraient que ce qu’elles sont … banales!

Bref, ce roman policier norvégien ne m’a pas emballé … mais, fidèle à moi-même, je donnerai une deuxième chance à l’auteur de me convaincre et m’entraîner avec lui dans une histoire marquée par la société scandinave, ses valeurs, ses habitudes et les questions qu’elle peut susciter en moi. A suivre, donc.

Ce qu’en dit l’éditeur:

Quand un policier d’Oslo est assassiné à la date anniversaire et sur les lieux d’un crime non élucidé, cela n’est certainement pas un hasard. Et lorsque deux autres policiers qui ont participé à des enquêtes infructueuses sont tués à leur tour, c’est une évidence : un meurtrier brutal aux méthodes bestiales rôde dans les rues de la capitale norvégienne.
La police ne dispose d’aucun indice et, pire encore, elle déplore l’absence de son meilleur limier. Mais aujourd’hui, l’inspecteur Harry Hole n’est plus en mesure d’aider ni de protéger quiconque.
Pendant ce temps, à l’hôpital d’Oslo, un homme gravement blessé est dans le coma. Personne ne connaît son nom. Même les policiers chargés de le protéger n’ont pas le droit d’approcher le patient. S’il reprenait conscience, cet inconnu aurait pourtant bien des secrets à révéler…
Avec ce dixième volume des enquêtes de l’inspecteur Harry Hole, Jo Nesbø déploie une fois encore son talent exceptionnel et confirme qu’il est le maître du thriller scandinave.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s